Mon livre photo Saal Digital

Posted on

Bonjour à tous !

Il y a quelque temps (pas mal de mois, en fait ^^), je m’étais inscrite sur le site Saal Digital afin d’obtenir un livre photo gratuit – en fait, une réduction, mais cette dernière comprenait le prix d’un livre, sans les frais de port – et une fois ce dernier reçu, je m’étais engagée à écrire et à donner mon avis à ce propos sur mon site.

Cela fait un bon bout de temps que j’aurais dû le faire, mais j’ai changé de site, déménagé, etc. Et ce n’est que très récemment que j’ai enfin pris le temps de photographier mes propres photographies… Ce qui est assez drôle et bizarre à la fois ; je n’ai pas l’habitude de les voir sous cet angle ! De plus, je suis vraiment contente d’avoir mes photos sur papier, pouvoir tenir dans ses mains ses propres clichés, c’est un sentiment très agréable !

Et puis, c’est intéressant, car réaliser ce livre m’a obligé à faire un peu de tri dans mes photos, à les regarder différemment, à me poser la question « quels sont les clichés qui représentent vraiment ce que j’ai fait jusqu’à présent ? » C’est amusant, car les photos que je prends aujourd’hui on un peu évolué par rapport à celles que je prenais il y a six mois ; entre temps, j’ai testé le réglage des ISO, des vitesses d’obturation, j’ai essayé de nouveaux points de vue, et en déménageant, plein de nouveaux paysages !

J’ai tendance à prendre beaucoup de photos et je me retrouve souvent avec des dossiers (je les crée le plus souvent par mois ou saison) qui comporte plus de 200 photos, et comme je ne les utilise pas forcément toutes tout de suite, ça s’accumule. Mais, au moins, ça me fait une bonne réserve, et je ne suis quasiment jamais à court de clichés !

Le logiciel est assez simple d’utilisation, une fois qu’on a compris où se trouvent les outils de base, on peut facilement obtenir de belles mises en pages. J’ai opté pour une mise en pages simple, avec le même principe pour chaque double page : une photo entière pour une page, et une autre avec une bordure blanche pour la page d’en face.

J’ai utilisé la même photo pour la première et la quatrième de couverture, mais on peut évidemment utiliser deux photos différentes. Je me suis dit qu’utiliser la même photo offrirait une jolie continuité, et je dois dire que dans l’ensemble, je suis contente du résultat !

Bon, au départ, il faut vraiment réussir à se repérer, car le logiciel propose beaucoup d’options, mais en tâtonnant quelques minutes, on trouve rapidement. Il faut également faire un peu attention, car certaines options – notamment celles de l’apparence du livre lui-même, couverture, etc. – peuvent être payantes.

via GIPHY

Le papier n’est pas trop épais ou fin, juste ce qu’il faut pour rendre la « lecture » agréable, et il y a un très bon rendu des couleurs. Par contre, je vous conseille de prendre des photos de vraiment très bonne qualité. J’avais utilisé deux ou trois photos qui venaient de mon compte Instagram – qui à tendance à baisser la qualité de certains clichés – et du coup, elles sont légèrement pixelisées par rapport à celles qui venaient directement de mon appareil photo. Mais à part ça, le résultat est aussi bien que ce à quoi je m’attendais !

Dans l’ensemble, le résultat est vraiment bon, et je suis contente d’avoir pu recevoir ce livre. Et, pour ceux qui voudraient connaître l’appareil que j’utilise (je viens de me rendre compte que je n’en ai jamais parlé !), c’est un Canon EOS 1200D Reflex avec un objectif 28-80. J’ai également un objectif 80-200, mais ça fait longtemps que je n’en suis pas servi. Je l’utilisais beaucoup il y a quelques temps, mais je crois qu’en ce moment, je préfère avoir un champ plus large !

En tout cas, j’aime beaucoup cet appareil, et si je m’écoutais, je le prendrais avec moi tout le temps, et je me suis déjà entendu dire « zut, j’aurais dû prendre mon appareil ! » Prendre des photos me fait regarder le monde différemment, et je trouve que je remarque plus de petits détails qu’avant. La photographie me permet d’emporter avec moi des petits bouts des choses que je trouve belles ou intrigantes. La photographie crée des souvenirs particuliers : je me souviens de cette balade et des vieux troncs noueux et des oiseaux s’envolant d’une église, et je souviens de cette autre promenade, de la plume coincée dans les fougères, et d’un livre dans les feuilles mortes…

J’espère que cet article vous aura donné envie de prendre des photos, et d’imprimer vos souvenirs sur papier. Merci encore à Saal Digital pour ce livre, il est vraiment beau. 🙂

Voici d’autres photographies en diaporama/slider :

6 thoughts on “Mon livre photo Saal Digital

    1. Thank you Zoe and indeed, it is! Both amazing and – at first – a little bit strange. I guess I’m simply not used to seeing them from this perspective 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *