BlogLittérature

Book Haul

Bonjour !

Hier, j’ai visité la petite ville de Mortagne-au-Perche. J’y ai vu un cloître et une chapelle magnifiques – je n’avais malheureusement pas pris mon appareil photo, mais la prochaine fois que j’y retourne, je le prends, c’est sûr ! Et surtout, j’ai acheté trois livres. Cela faisait un petit bout de temps que je ne m’étais pas rendue dans une librairie.

J’avais déjà entendu parler des deux premiers, mais le troisième était une très agréable surprise. J’ai hâte de tous les lire ! J’ai commencé par Le Chardonneret, car, pour être tout à fait honnête, sa couverture m’intrigue beaucoup. Sa déchirure semble plus vrai que nature et quand j’ai pris ce livre en photo, j’aurais presque pu croire qu’elle était réelle.

Sans plus attendre, voici donc une petite présentation de chaque livre. (Dont deux d’entre eux ont reçu le prix Pulitzer.)

Le Chardonneret de Donna Tartt (The Goldfinch en anglais) aux éditions Pocket.

Qui est Theo ? Que lui est-il arrivé à New York pour qu’il soit aujourd’hui, quatorze ans plus tard, cloîtré dans une chambre d’hôtel à Amsterdam comme une bête traquée ? Qu’est devenu le jeune garçon de treize ans qui visitait des musées avec sa mère et menait une vie de collégien ordinaire ? D’où vient cette toile de maître, Le Chardonneret, qu’il transporte partout avec lui ?

J’ai lu Le Maître des Illusions, autre livre de Donna Tartt, en Avril, et j’étais immédiatement tombée amoureuse de son écriture. Cette auteure maîtrise à la perfection l’art des longues phrases qui s’enroulent comme de longs soupirs et vous entraînent de plus en plus profondément dans l’intrigue. Elle a l’art de raconter des histoires, de tisser des personnages à la fois familiers et lointains, parfois presque incompréhensibles.

J’ai pas mal entendu parler du Chardonneret, de plus j’étais curieuse de lire un autre livre de cet auteure. Et j’aime beaucoup les livres qui s’étendent sur plusieurs années et parfois même décennies de la vie des personnages. (Et j’ai appris qu’un film était en cours de tournage !)

All The Light We Cannot See d’Anthony Doerr aux éditions Fourth Estate.

All The Light We Cannot See (Toute la lumière que nous ne pouvons voir en français) entraîne le lecteur, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont la guerre va bouleverser l’existence : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance…

J’avais également entendu parler de ce livre, et lu quelques critiques qui m’ont vraiment données envie de le lire. De plus, je l’ai trouvé en anglais, ce dont je suis vraiment contente car j’aime beaucoup lire dans cette langue. (Jusqu’ici, j’ai lu Shakespeare, Tolkien, Agatha Christie, J.K. Rowling et Traci Chee en anglais.)

Jusqu’ici, tout les livres basé pendant la Seconde Guerre Mondiale que j’ai lu était tous vibrants de vérité et d’émotions, j’espère que celui-ci (qui a quand même reçu le prix Pulitzer !) sera à la hauteur.

Neverland de Timothée de Fombelle aux éditions L’iconoclaste.

Neverland est l’histoire d’un voyage au pays perdu de l’enfance, celui que nous portons tous en nous. À la fois livre d’aventure et livre-mémoire, il ressuscite nos souvenirs enfouis…

Timothée de Fombelle est, avec Marie-Aude Murail, mon auteur français préféré et quand ma maman (qui a également cédé aux avances du monde magique des librairies… ^^) m’a montré qu’il avait écrit un nouveau livre, je n’ai pas hésité une seconde. Neverland est son premier livre « pour adultes », ce qui est amusant car il y explore le royaume de l’enfance. J’ai hâte de voir si son écriture a changé et comment il aborde le roman « d’adultes ». Je trouve que ses autres romans peuvent être appréciés par les adultes comme les enfants, alors je suis vraiment curieuse de savoir ce que me réserve Neverland.

J’ai lu mon premier livre de de Fombelle, Tobie Lolness, à 7 ans, on me l’a d’abord lu à voix haute, avant que je ne le dévore par moi-même. 😉 Par la suite, j’ai lu tous les autres livres de cet auteur, et je crois bien que mes deux préférés sont Tobie Lolness et Le Livre de Perle, tous deux magnifiques bijoux de poésie et d’aventure. (J’ai décidé de relire tous mes livre de Timothée de Fombelle cet été, et ce fut une très belle redécouverte, car je n’en avais pas lu certain depuis plus de 7-8 ans !)

Je vous en dirais plus sur toutes ces lectures au fur et à mesure, pour l’instant j’ai à peine commencé Le Chardonneret. (Et ça s’annonce très bien !)

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *